Compte-Rendu de la séance astro du 22 mai 2015

Exceptionnellement, la séance mensuelle n’a pas pu se tenir dans la salle Kergomard. Un SMS de dernière minute transmis aux membres du club a désigné notre site d’observation pour la soirée : Le centre ville de Brétigny sur Orge, à proximité de l’école Gabriel Chevrier et du local du club.

 

Les participants

Un week-end de trois jours n’est pas propice pour réunir un grand nombre de membres du club. Eh bien malgré cet handicape, cette séance a réuni 12 personnes, dont certains n’étaient pas venus depuis un long moment. Nous avons eu également la participation d’un de mes collègues de travail qui a fait le chemin depuis Fontenay-aux-Roses pour mettre l’œil à l’oculaire.

 

Les instruments d’observation

  1. Une lunette apochromatique de 80mm sur monture azimutale ;
  2. Une lunette apochromatique de 80mm sur monture équatoriale motorisée ;
  3. Un Newton de 150mm sur monture équatoriale ;
  4. Un Dobson de 200mm ;
  5. Un Dobson de 250mm ;
  6. Un Schmidt-Cassegrain de 235mm sur monture azimutale motorisée ;
  7. Un Schmidt-Cassegrain de 300mm sur monture azimutale motorisée.

 

Déroulement de la séance

Bien que cette séance avait pour but de déterminer certaines performances des instruments techniques (magnitude limite et pouvoir séparateur), et de s’initier aux dessins astronomiques, les conditions d’observation ont conduit à effectuer essentiellement de l’observation planétaire : bonnes conditions météorologiques (peu de turbulence atmosphérique) et le côté ouest du ciel bien dégagé.

Les observations ont débuté de jour vers 21 :00. Seules Vénus et la Lune étaient bien visibles. Pour Jupiter, les systèmes de pointage automatique de certaines montures ont été très utiles. Afin de vous représenter Vénus et Jupiter comme nous avons pu les voir en début de soirée, les images suivantes ont été extraites de l’application Stellarium .

 

La tâche noire sur Jupiter correspond à l’ombre d’Io projetée sur le disque planétaire.

Plus tard en soirée les satellite de Jupiter sont devenus plus visibles. Io venait de s’écarter du disque planétaire.

 

Le croissant lunaire était magnifique. Certaines zones ont été observées parallèlement  à l’utilisation de l’Atlas Virtuel de la Lune, histoire de découvrir le nom des sites observés ainsi que leurs caractéristiques principales.

Plus tard, l’amas globulaire M13 et la galaxie M82 ont été visés. Malgré les 300mm de diamètre du Schmidt-Cassegrain utilisé pour cette observation, la présence marquée des lumières artificielles n’a pas permis de percevoir une belle image sur M82. En revanche, sur M13, beaucoup d’étoiles en périphérie de l’amas étaient visibles.

Et puis Saturne s’est levée… L’observation au 300mm a permis de distinguer les satellites visibles sur l’image ci-dessous extraite de Stellarium.

 

Un souvenir…

L’image ci-dessous a été réalisée avec une caméra monochrome installée sur le Schmidt-Cassegrain de 300mm de diamètre et de 3m de focale. Saturne était très basse dans le ciel…

La séance s’est terminée vers 1h00 du matin, avec peu d’humidité et une température finalement encore assez agréable.

Mon coup de cœur de la soirée : le très bel instrument acheté d’occasion par Hervé. Ceux qui n’étaient pas là vendredi pourront sans doute le découvrir dans deux semaines. Même s’il faudra sans doute un peu de temps pour maitriser toutes les fonctionnalités proposées par la bête (ne lui mettons pas la pression tout de suite ;-) ), c’est super de voir son propriétaire le ‘driver’ depuis sa tablette en WIFI !