Séance d'observation du 7 avril 2017 à Torfou

Initialement prévue ce vendredi 7 avril, la séance en salle a été remplacée par cette séance d'observation à Torfou, compte-tenu des très bonnes conditions météorologiques prévues. Cela faisait tellement de temps que nous n'avions pas profité d'un ciel aussi clément.

Malgré la présence de la Lune très lumineuse, le programme de la soirée était allèchant laugh

  • 2 passage de l'ISS;
  • 1 flash iridium (magnitude -1,1);
  • la comète 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak;
  • Jupiter avec la GTR et le passage de Ganymède sur le disque jovien
  • Et bien sûr la Lune.

7 instruments étaient présents:

  • 1 dobson de 250 mm
  • 1 dobson de 200 mm
  • 3 schmidt-cassegrain (280 mm et 2 de 200 mm)
  • 1 maksutov de 125 mm
  • 1 lunette de 80 mm

Il y avait 14 personnes présentes pour profiter du spectacle.

Bien que l'heure de rendez-vous fût assez tôt, 20h30, cela a laissé du temps aux personnes équipées pour s'installer et commencer par jeter un oeil rapide sur la Lune. Filtre indispensable sous peine d'être ébloui avec violence.cool

Très vite, nous avons observer Jupiter pour tenter de voir à la fois Ganymède, son ombre sur le disque jovien et la GTR. En début de soirée, cette planète était très basse. Entre la turbulence instrumentale et la turbulence atmophérique, les images étaient de mauvaise qualité. Cependant l'ombre était bien visible. Malheureusement, ce n'était pas le cas de la GTR.

Nous avons recherché la comète 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak... Sans succès. frown Le fond du ciel n'était pas assez noir et d’après Jacques, la queue de la comète n’était pas visible (cachée derrière la 'tête'). Le fait est que nous n’avons pas vu « de boule » pouvant être la fameuse ‘tête’ recherchée…

Le flash iridium a tenu sa promesse en termes d’intensité. Nous devions effectivement avoir un flash de magnitude de l’ordre de -1.

Les passages de l’ISS ont été appréciés, comme toujours. Brillants et rapides, séparés d’environ 90 minutes…

Les tentatives pour observer les objets du ciel profond n’ont pas donné de bons résultats du fait de la lumière importante réfléchie par la Lune. Néanmoins, M42 était sympa avec les 200 mm.

Avant de se séparer, nous avons rejeté un œil sur Jupiter et là, à la différence des images obtenues en début de séance, celles-ci étaient particulièrement belles, avec une turbulence beaucoup moins marquée. Nous avons pu profiter du moment où Ganymède et son ombre ont quitté le disque jovien. cheeky

Avant que la séance se termine, un film de Jupiter a été réalisé rapidement à la lunette de 80. L’image qui en a été tirée est présente ci-dessous. On distingue le satellite. Petit souvenir pour une belle soirée ! 

Merci à tous les participants yes